ActualitéPolitiqueSagrex - Drève Léon Jacques

RÉACTION DU « PAVÉ » AU « TOUTES BOÎTES » ENVOYÉ PAR LE GROUPE UNION

Le 10 octobre 2019, le groupe Union a publié un « toutes boîtes » à Quenast. Ce courrier s’intitule « Pourquoi pratiquer le populisme ! Qui sont les intégristes ! »

La cible du courrier n’est pas clairement identifiée. Mais, vu la manière dont la lettre est formulée, Union vise tous ceux qui tentent de faire entendre leur voix dans ce dossier : comités citoyens, associations, groupes politiques… L’ASBL « Le Pavé », bien qu’apolitique, estime qu’il est de son devoir de réagir et de ne pas laisser de tels propos sans suite.

Le courrier insinue que ceux qui sont opposés au projet sont des « intégristes » et font preuve de « populisme ». L’Encyclopedia Universalis remarque qu’intégrisme (« attitude de conservatisme intransigeant ») est un «  terme du vocabulaire polémique, à forte nuance péjorative ». Le populisme désigne « tout mouvement faisant appel exclusivement au peuple en tant qu’entité indifférenciée ».

De nombreux citoyens ont perçu ce courrier comme une marque de mépris, une insulte, voire une moquerie. D’autres l’ont ressenti comme une tentative d’intimidation et de culpabilisation. Pour « Le Pavé », ce choix de mots est inacceptable et irrespectueux pour tous les citoyens qui défendent, de bonne foi et avec des arguments développés et illustrés, la qualité de vie dans leur village. Les habitants ont le droit de participer au débat démocratique sans être taxés de populistes ou d’intégristes.

« Le Pavé » souligne aussi les approximations contenues dans ce « toutes boîtes » :

–       Union se targue d’avoir reporté le vote sur l’ouverture de la voirie pour obliger la carrière à mettre en œuvre le Plan d’actions. Pourtant, aucun engagement formel n’a été porté à notre connaissance et n’a, de l’aveu même du Conseil communal, été signé pour l’heure.

–       Union termine son courrier en disant : « La voiture ne disparaîtra pas demain, la Drève Léon Jacques oui. A moins de vouloir la fermeture des carrières ». Une telle simplification n’est pas acceptable. Il est faux de dire que l’avenir de la carrière dépend de cette route (qui n’est pas nécessaire aux livraisons de Sagrex). L’avenir de la carrière dépend de l’octroi du permis d’extension d’exploitation et cette demande de permis n’a à notre connaissance pas encore été déposée. Ce permis ne sera d’ailleurs pas délivré par les citoyens, donc le lien de cause à effet mis en exergue dans le courrier d’Union apparaît très étrange.

S’il s’agit d’une tentative d’intimidation, ce ne serait pas la première fois que la Commune utiliserait ce genre de méthode : des analyses de caméra ont été demandées à la Police suite à l’accrochage de quelques affiches dans le village ; de vives critiques ont été émises à l’égard des quelques interviews publiques et émissions qui ont fait entendre la voix des riverains ; et la semaine passée, M. Legasse a jeté le trouble sur l’identification de la voirie « ajournée » par le ministre Henry dans la presse (même après avoir reçu une confirmation écrite du cabinet ministériel).

Enfin, « Le Pavé » s’interroge sur la validation de ce courrier par tous les membres d’Union.

Le comité de quartier « Le Pavé »


Cliquez sur l’image ci-dessous pour afficher la publication du groupe Union Rebecq dans son intégralité

Publication du groupe Union du 10 octobre 2019

Voir plus
La Voix du 1430 - Inscription à la newsletter

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page