PolitiqueSagrex - Drève Léon Jacques

Christian Mahy remet les pendules à l’heure dans le dossier Sagrex

C'est vers Transparencia que Christian Mahy s'est tourné pour obtenir le PV de la réunion du 24 octobre 2017 entre l'ancienne majorité PS/MR de Rebecq et le Cabinet du Ministre Di Antonio

Christian Mahy persiste et signe, l’ancienne majorité PS/MR était au courant du dossier « Route de Montagne » bien avant les élections d’octobre 2018. Il nous livre sa version en exclusivité sur La Voix du 1430, ainsi que le PV de la fameuse réunion du 24 octobre 2017 obtenu avec l’aide de la plateforme Transparencia.be.


Durant la dernière campagne électorale en vue des élections communales, les membres du Collège – y compris M. Legasse – ont affirmé qu’aucun dossier n’avait été déposé concernant la nouvelle route, rien de concret tout du moins. Cela a été réaffirmé dans l’article de La Voix du 1430 du 15 mai 2019.(https://www.lavoixdu1430.be/rebecq/politique/dimitri-legasse-sexprime-pour-le-groupe-union-sur-le-projet-de-deplacement-de-la-dreve-leon-jacques/)

Le Collège s’est néanmoins rendu au Cabinet du Ministre des Travaux Publics, Monsieur Di Antonio le 24 octobre 2017. En connaissance de cause – car j’affirme depuis des années que Quenast n’est que le premier maillon de la liaison Haut-Ittre – A8 –  j’ai demandé à consulter le procès-verbal de cette réunion officielle qui avait pour objet le remplacement de la Drève Léon Jacques.

En vain…

Sur Facebook, Mme Keymolen fera même usage de son droit à conserver le silence en indiquant qu’elle n’avait pas le souvenir de s’être rendue à cette réunion : “j’ai oublié de répondre à la question mais je vous avoue que bien que la date soit précise je n’en ai aucun souvenir d’avoir rencontré le ministre Di Antonio ni son cabinet…”

Hormis celle de Monsieur Demol, aucune réponse des autres protagonistes de cette réunion au Cabinet Di Antonio.

C’est vers Transparencia (cf. URL ci-dessous) que je me suis finalement tourné afin d’en apprendre davantage sur le déroulement de cette fameuse réunion dont personne ne semble vouloir nous révéler le contenu.
(https://transparencia.be/request/pv_de_la_reunion_de_concertation?nocache=incoming-2085#incoming-2085)

Le procès-verbal de ladite réunion est éloquent à plusieurs égards puisqu’en date du 24 octobre 2017 – il y a donc presque 2 ans – on constate:

  • que le budget avait déjà été réfléchi (et ce avec précision),
  • que SAGREX avait déjà effectué son étude (précise également),
  • que le Collège avait bel et bien posé sa première intervention dans ce dossier.

Par conséquent, il semble vraiment très difficile de croire que la majorité ignorait les tenants et aboutissants du projet et du nouveau tracé de la route. Au regard du procès-verbal ci-joint, le remplacement de la Drève Léon Jacques semblait déjà sérieusement envisagé il y a plusieurs années. Dans un tel contexte, comment croire encore qu’il existe une volonté réelle et sincère d’étudier une alternative au projet soumis dernièrement au grand public des villages de Rebecq et Quenast? Et comment croire encore Monsieur Legasse lorsqu’il clame haut et fort – et ce durant toute sa campagne électorale – qu’il ne dispose d’aucun élément concret concernant le tracé de la nouvelle route?

Ce procès-verbal est aussi succinct qu’il est parlant : une réunion a bien eu lieu le 24 octobre 2017, réunion au cours de laquelle est envisagé un projet de route qui ressemble en tous points à celui qu’on communiquera deux ans plus tard aux habitants des villages lors de la concertation citoyenne…

Christian Mahy, conseiller communal indépendant.

Lien vers le procès-verbal de la réunion du 24 octobre 2017 :
https://transparencia.be/request/pv_de_la_reunion_de_concertation?nocache=incoming-2085#incoming-2085

Lien vers l’article du 1430 (15 mai 2019) :
https://www.lavoixdu1430.be/rebecq/politique/dimitri-legasse-sexprime-pour-le-groupe-union-sur-le-projet-de-deplacement-de-la-dreve-leon-jacques/


Copie du PV obtenu par Christian Mahy avec l’aide de la plateforme Transparencia.be

PV de réunion du 24/10/2017-Voirie de liaison N6-N7 en remplacement de la drève Léon Jacques

Pour rappel, un projet de liaison entre les N6 et N7 est étudié dans le cadre de la suppression de la drève Léon Jacques à Rebecq à la suite d’une extension du site de la carrière de Rebecq.

Ce dossier nouveau n’est actuellement pas programmé au niveau des interventions régionales et les discussions actuelles ne préjugent en rien des futures réservations budgétaires qui devront être établies en temps opportun.

Le but de la réunion est de présenter le tracé issu de l’étude réalisée, via un bureau d’étude, par Sagrex.

Le montant des travaux s’élève à 4.2 M€ + (+-) 3M€ de terrains (Sagrex).

Les 4.2 M€ pourraient être répartis de la façon suivante entre les différents intervenants potentiels.

  • 150.000 € pourraient être pris en charge par la DGO3 dans le cadre d’une ZIT
  • environ 600.000 € par l’IBW si le projet présenté est retenu dans le programme Sowafinal 3
  • 250.000 € sont prévu au Plan Infra pour un carrefour quelques mètres en amont, que la Commune et la DGO1 souhaiteraient pouvoir utiliser sur le carrefour de cette nouvelle liaison/N6 (si le projet est accepté)
  • Quelques centaines de milliers d’euros par la Commune

Reste +- 3M€ à financer pour réaliser cette liaison N6-N7 (Réseau Structurant)

Sagrex propose d’intervenir en mettant à disposition les terrains nécessaires et en apportant des matériaux de sous-fondation et dans les terrassements de la voirie.

La nouvelle voirie fait environ 2 km. Au-delà de cette nouvelle voirie, 2 km de l’ancienne voirie (la route industrielle) serait à reprendre par la Sofico pour assurer la continuité du réseau structurant entre les deux voiries régionales (N6 et N7).

La Commune propose de remettre la route industrielle en état avant de la remettre.

Prochaine réunion le 23 novembre 2017 à 15h au Cabinet du Ministre Di Antonio pour faire le point sur les divers éléments du dossier dont les interventions de Sagrex.

Transparencia est une plateforme qui vous aide à demander l’accès à des informations détenues par les autorités publiques. Qu’est-ce qu’une autorité publique ? Quelques exemples : Communes, CPAS, Sociétés de logement social, Cabinets ministériels, Ministères publics, Intercommunales,…). Transparencia.be

 

Voir plus
La Voix du 1430 - Inscription à la newsletter

Articles en relation

Une commentaire

  1. Merci Mr Mahy pour cet éclaircissement que tout le monde sait maintenant, mais que les futurs votants ne voudrons pas croire, il faut employer d’autres moyens supplémentaires pour le clamer haut et fort (attention aux journaleux, vendus !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page