ActualitéRebecq E429 - Projet Eolien

REBECQ E429 – La Plateforme Citoyenne dénonce le mutisme d’Engie

Dans le projet d'installation d'un parc éolien à Rebecq, la Plateforme Citoyenne Éoliennes Rebecq fustige l'attitude d'Engie - Electrabel

Projet Rebecq E429, un an d’incertitudes et de silence, s’en est trop pour la Plateforme Citoyenne Éoliennes Rebecq, qui le fait savoir dans un communiqué que vous pouvez découvrir en intégralité ci-dessous.


PROJET ÉOLIEN ENGIE-ELECTRABEL “REBECQ E429”

Déni flagrant des préoccupations citoyennes par ENGIE-Electrabel : les riverains sont laissés dans l’incertitude totale depuis un an !

Un an après le lancement du dossier éolien à Rebecq, la Plateforme Citoyenne Éoliennes Rebecq dresse l’état du dossier. Force est de constater que malgré plusieurs lettres, rappels et mises en demeure, le promoteur ENGIE-Electrabel refuse de répondre aux inquiétudes graves exprimées par les riverains ainsi qu’à leurs arguments de fond. Par ailleurs, les citoyens sont laissés dans l’incertitude totale quant à l’état d’avancement du dossier. Cette situation est totalement inacceptable et en violation des recommandations du Cadre Éolien Wallon (art. 8)* et des engagements souscrits par le promoteur lui-même**.

Le 20 février 2019, la société ENGIE-Electrabel est venue présenter à Rebecq son projet de construction d’un parc éolien lors d’une Réunion d’Information Préalable (« RIP »). Le projet porte sur l’implantation de 3 éoliennes industrielles de 180 mètres de hauteur et d’une puissance de 3,2 à 4 MW. Selon le planning présenté à la RIP, l’étude des incidences environnementales a débuté au mois de février 2019, alors que l’enquête publique était prévue au cours des 2e et 3e trimestres 2019. Depuis lors, et malgré plusieurs demandes écrites, plus aucune information n’a été donnée aux riverains quant à l’avancement du dossier. Au cours du mois de janvier 2020, la Plateforme Citoyenne a constaté que le planning du projet a même été enlevé du site web du promoteur. M. Dimitri Legasse, président du groupe Union et président du Conseil Communal de Rebecq, a quant à lui déclaré le 16 janvier 2020 lors des vœux de son groupe « qu’il n’y a actuellement pas de dossier éolien à Rebecq ».

Le 22 janvier 2020, à peine une semaine après la déclaration de M. Legasse, ENGIE-Electrabel écrit laconiquement aux riverains: «Nous sommes en discussion avec la commune afin de planifier – il s’agit d’un engagement de notre part pris lors de la réunion d’information préalable du 20 février 2019 – une présentation des résultats de l’étude d’incidences (comme indiqué dans le courrier précité), et ce, préalablement au dépôt de la demande de permis.”

Selon les informations de la Plateforme Citoyenne, ENGIE-Electrabel n’a à ce stade donné suite à aucune des demandes d’étude d’impacts spécifiquement faites par de nombreux riverains concernés de près par le projet. Le promoteur n’a répondu à aucun argument de fond. Le planning est totalement inconnu. Le promoteur serait en discussion avec la commune, mais selon cette dernière « il n’y a aucun dossier éolien à Rebecq ».

Depuis février 2019, la Plateforme Citoyenne fait un travail d’analyse approfondie et informe les citoyens de Rebecq sur l’impact du projet éolien sur la santé et la qualité de vie à Rebecq, sur la biodiversité locale, sur l’économie locale et sur le caractère rural de la commune. Compte tenu notamment de la proximité du projet par rapport aux maisons et aux fermes et de sa situation dans une zone dont une partie est à inscrire dans le périmètre d’intérêt paysager selon le Schéma de Structure Communal, il y a lieu de s’inquiéter et de s’informer. De plus en plus de Rebecquois s’intéressent au travail de la Plateforme Citoyenne afin de trouver des réponses à leurs inquiétudes. Le nombre d’abonnés à la page Facebook de la plateforme ne cesse de croître de semaine en semaine.

La Plateforme Citoyenne insiste pour qu’ENGIE-Electrabel informe au plus vite les citoyens sur l’état d’avancement précis du projet et qu’il apporte des réponses claires aux multiples questions posées par les riverains. Vu l’ampleur de ce projet et son impact à craindre sur la santé, le cadre de vie local et le patrimoine naturel et paysager, l’attitude d’ENGIE laissant les citoyens dans une telle incertitude fait preuve d’un manque de respect total de leurs préoccupations légitimes.

* Nous citons l’article 8 du Cadre Éolien Wallon : « Compte tenu des importantes recommandations du cadre de référence en ce qui concerne les études d’incidences il convient d’assurer un suivi attentif de leur évolution ainsi qu’une information du public adéquate. (…) Outre la séance d’information préalable, il est conseillé au promoteur de communiquer informellement l’état d’avancement de son projet et son évolution tout au long de l’étude d’incidences. (…) »

** Extraits de la présentation d’ENGIE-Electrabel à la RIP :

Rebecq E429 - La Plateforme Citoyenne dénonce le mutisme d'Engie - RIP 1
Rebecq E429 - La Plateforme Citoyenne dénonce le mutisme d'Engie - RIP 2

 

PLATEFORME CITOYENNE ÉOLIENNES REBECQ
https://eoliennesrebecq.home.blogeoliennesrebecq@gmail.com

 

Voir plus
La Voix du 1430 - Inscription à la newsletter

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page