ActualitéRebecq E429 - Projet Eolien

REBECQ E429 – 2 éoliennes de 150 mètres au lieu de 3 de 180 mètres

C’est en amont des réunions d’information des 3 et 5 mars prochains, qu'ENGIE a présenté à la presse ce vendredi matin, la nouvelle mouture de son projet "REBECQ E429"

C’est ce vendredi matin, que le promoteur ENGIE a dévoilé à la presse, la nouvelle mouture de son projet « Rebecq E429 ». Un projet de parc éolien quelque peu modifié par rapport au précédent.

Lors de la RIP (Réunion d’Information Préalable) qui s’était tenue à Rebecq au mois de février 2019, il était question d’installer 3 éoliennes de 180 mètres de haut sur le territoire de la commune. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, comme nous l’ont expliqué Michael Lavry et Loic Biot, tous les deux développeurs éoliens chez ENGIE.

La nouvelle version du projet comprend 2 éoliennes de 150 mètres de haut et d’une puissance qui varie entre 2 et 3 MWh par éolienne. À titre de comparaison, cela représente la consommation électrique moyenne de 3500 à 4000 ménages.

Pourquoi avoir modifié le projet présenté lors de la RIP ?

Après la RIP, une étude d’incidence sur l’environnement (EIE) a eu lieu. Cette EIE doit se dérouler sur une période d’une année complète. L’étude étant terminée depuis quelques semaines maintenant, les résultats nous indiquent qu’il ne sera pas possible d’implanter 3 éoliennes comme prévu initialement.

On n’implante pas des éoliennes sur un coup de tête

Plusieurs contraintes locales ont été relevées lors de l’EIE, notamment en regard des distances obligatoires à respecter par rapport au réseau autoroutier, ainsi que celle des conduites « AirLiquide », dans lesquelles passent de l’hydrogène et de l’oxygène à haute pression. Ces contraintes nous ont poussés à revoir le projet initial, on n’implante pas des éoliennes n’importe où juste sur un coup de tête.
Rebecq E429 - Contraintes locales

 

REBECQ E429 - Habitations isolées
Une autre des contraintes qui nous a fait abandonner l’implantation de la turbine « WT3 » est le fait que cette turbine est située proche de la vallée des oiseaux. Cette zone est classée comme « point de vue remarquable » et l’étude a également révélé qu’il y a une avifaune assez dense à cet endroit. De plus, il y avait aussi un problème au niveau du raccordement de cette 3e éolienne au réseau.

 

Il y a plusieurs raisons qui nous ont fait revoir la hauteur des 2 éoliennes restantes

Nous avons choisi d’abaisser la hauteur des éoliennes de 180 mètres de haut à 150 mètres pour plusieurs raisons. La première est que cela nous permet d’être plus loin sur le plan de la distance par rapport aux critères fixés par la Région wallonne concernant les habitations isolées. Une deuxième raison concerne le balisage, sur une éolienne haute de 150 mètres, il n’y a pas besoin de placer (sauf avis contraire de l’aéronautique militaire et civile) de balisage.

Les projets éoliens suscitent beaucoup de questionnements

Michael Lavry, responsable du projet éolien pour Rebecq tient à rassurer les habitants, nous répondrons à toutes les questions. C’est d’ailleurs à ce titre que nous organisons deux ateliers d’informations les 3 et 5 mars prochains, entre 18h00 et 21h00, à la salle communale de Wisbecq.

Ces ateliers seront totalement différents de la réunion d’information préalable (RIP) qui s’était tenue en février 2019. Cette RIP rentrait dans un cadre légal. Ici, ce sera une sorte de permanence. Des panneaux seront installés pour présenter les résultats de l’étude et des membres d’ENGIE et du bureau d’étude SERTIUS seront présents pour répondre à toutes les questions que les riverains pourraient se poser.

Après le dépôt de la demande de permis, nous ne rencontrons plus les riverains

Loic Biot précise quant à lui, qu’après le dépôt de la demande de permis, les riverains ont 30 jours pour consulter le dossier à l’administration communale et émettre leurs remarques, le temps de l’enquête publique. Après le dépôt de la demande de permis, le promoteur ne rencontre plus les riverains. Ce délai est assez court et c’est pour cette raison que nous organisons ces deux ateliers.

La demande de permis devrait être déposée au plus tard en juin de cette année, mais nous espérons pouvoir la déposer avant cette date. Ces ateliers permettront à la population d’avoir une information complète sur le projet quelques semaines ou mois avant le démarrage de l’enquête publique.


C’est donc ces 3 et 5 mars prochains que la population rebecquoise pourra prendre pleinement connaissance du projet « nouvelle version » d’ENGIE, projet qui porte cette fois sur l’implantation de 2 éoliennes de 150 mètres de haut sur le territoire de la commune.

Du côté d’ENGIE, la confiance est de mise en tout cas. Les remarques des riverains ont été prises en compte, il y a une éolienne en moins et les deux qui restent sont plus petites. Cela réduira l’impact paysager, le bruit sera moindre et le chantier de raccordement au réseau ORES sera nettement moins impactant aussi…

Voir plus
La Voix du 1430 - Inscription à la newsletter

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page