ActualitéPolitique

Objectif Citoyens réagit face à l’augmentation de la taxe immondices à Rebecq

Communiqué du groupe Objectif Citoyens suite à l’augmentation de 42% de la taxe immondices à Rebecq.


La problématique du coût des déchets est rencontrée dans de nombreuses communes qui, sur base du « coût vérité » doivent couvrir, en recettes, le coût du traitement des déchets dans une fourchette de 95 à 110 %, par la taxe « immondices ».

Dès lors, à compter du 1er janvier prochain la plupart des contribuables rebecquois paieront leur taxe immondices 42% plus cher ! (isolé de 30 à 42,5 €, ménage de 2 personnes de 60 à 85 € et les ménages de 3 personnes et plus de 90 à 127,50 €)

Nous devons déplorer la contradiction avec la déclaration de politique générale et le programme électoral du groupe Union, majoritaire au Conseil communal, qui précisait que tout serait mis en œuvre pour baisser la pression fiscale.

Que dire du manque d’ambition et de moyens (une formation par l’éco-conseiller, les primes « compostage » ou la distribution de quelques poules et diverses actions non définies) que la Commune mettra en œuvre pour réduire le tonnage et le coût des déchets produits et surtout la taxe « immondices » par rapport au défi majeur de la réduction des déchets et leur coût ?

Quelle motivation pour celles et ceux qui diminuent leurs déchets ? Pourquoi ne pas intégrer le principe du pollueur payeur ?

Mots clés
Voir plus
La Voix du 1430 - Inscription à la newsletter

Articles en relation

Une commentaire

  1. Bonjour,
    effectivement il est à déplorer qu’au lieu de diminuer les taxes et d’augmenter le prix du sac afin de soutenir un effort citoyen de tri et de diminution de déchets, ce dont j’entends parler depuis un long moment maintenant, la commune se facilite la vie et vogue à contre courant sur ce dossier pourtant de plus en plus important.
    merci pour cet article,
    Yannick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer