Politique

Dimitri Legasse, entre le trop et le trop peu…

À la suite de la publication hier dans nos éditions du communiqué du groupe Objectif Citoyens, Dimitri Legasse nous fait part de sa réaction

Il est dommage de lire que l’opposition me reproche à la fois de ne plus être présent à la Commune et à la fois de l’être trop

J’ai, conformément à ce que j’avais annoncé, démissionné en décembre dernier de mon siège au Parlement pour me consacrer pleinement à ma Commune et mettre sur les rails une équipe de confiance et un projet plébiscité par l’électeur. Ce même électeur qui, aux élections régionales, m’a demandé de défendre la Commune et ma Région au plus haut niveau. J’ai prêté serment au Parlement pour porter dans cette assemblée les préoccupations du terrain et des petites communes souvent oubliées des débats.

Je garde bien sûr mon rôle de chef d’équipe à la commune, que ce soit en présidant le conseil communal ou en menant l’Union, en parfait accord avec tous les membres de notre groupe et même à la demande expresse des membres du Collège communal en ce compris la future Bourgmestre, respectant ainsi la volonté de l’électeur, et n’en déplaise aux détracteurs. A de nombreuses reprises et plus encore durant ces derniers mois, j’ai redit mon attachement à la commune, l’importance du local, des municipalistes, j’ai démissionné de mon poste de député wallon bien que convaincu de l’importance d’avoir des représentants locaux, des municipalistes dans les assemblées parlementaires pour rester connecté à la réalité quotidienne des gens. Non, je n’ai pas promis de ne pas me représenter aux élections régionales, le choix de l’électeur est à mon sens que je puisse exercer les deux mandats simultanément à en croire mes résultats personnels sur Rebecq puisque j’augmente mon score tant sur le canton que sur la commune singulièrement.

Je suis confiant en l’Union et son équipe que je vais emmener. Patricia fera assurément très bien le job de bourgmestre, la première femme bourgmestre à Rebecq. Elle jouit déjà d’une expérience durant la précédente législature lorsqu’elle m’a remplacée et d’une vraie légitimité électorale. Grégory entre au Collège communal avec le dynamisme qu’on lui connaît. Marino, Jean Paul, Jean Lou, Marie-Thérèse et Arnaud les épaulent dans leurs nouvelles missions au Collège communal, et je reste bien entendu à la tête de mon équipe, au quotidien.

Voir plus
La Voix du 1430 - Inscription à la newsletter

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page