ActualitéPolitique

Rebecq, le point sur le coronavirus avec la Bourgmestre et le Président du CPAS

Comment se passent la crise du coronavirus et sa gestion dans la commune de Rebecq ? Nous avons posé la question à Patricia Venturelli, la Bourgmestre de Rebecq et Marino Marchetti, le Président du CPAS

Comment se passent la crise du coronavirus et sa gestion dans la commune de Rebecq ? Depuis le début de la crise et les mesures de confinement prises par le Gouvernement fédéral, nos vies et nos habitudes sont chamboulées, parfois de manière dramatique.

Alors que pour la plupart d’entre nous, notre vie tourne au ralenti et qu’une certaine forme de léthargie s’est emparée de nos villages, en coulisses, des personnes s’affairent à organiser la continuité des services, veillent à notre sécurité, mais aussi, et surtout, s’affairent à préserver des vies.

C’est sur ces coulisses « locales » leurs fonctionnements, mais aussi leurs moyens, que notre rédaction a interrogé Patricia Venturelli, la Bourgmestre de Rebecq et Marino Marchetti, le Président du CPAS.


Madame La Bourgmestre, Patricia Venturelli,

La crise du coronavirus qui bouleverse actuellement le monde entier est dramatique, mais aussi inédite. Pouvez-vous nous expliquer brièvement et d’un point de vue « général » comment se déroule la gestion d’une commune comme celle de Rebecq dans la crise que nous traversons actuellement ?

Bien que certaines mesures aient déjà été prises préalablement, nous sommes entrés en gestion de crise le 13 mars avec la particularité de devoir gérer une crise sur la durée. De très nombreuses choses ont dû être gérées simultanément tant au niveau de l’organisation interne qu’au niveau externe, ce qui a nécessité de nombreuses réunions et des adaptations régulières en fonction de l’évolution de la situation.

Au niveau interne, nous avons rédigé un Business Continuity Plan, mis en place une nouvelle organisation du travail assurant à la fois la sécurité du personnel et des visiteurs : prises de rendez-vous, moyens de protection individuel (gel, gants, installation de plexiglas…), télétravail, adaptation des horaires… Nous avons également organisé l’accueil dans les écoles et maintenu des contacts avec les parents et les enfants.

Au niveau externe, nous avons informé les associations, les clubs sportifs, les commerçants… des mesures prises et des conséquences de celles-ci sur leurs activités. Un important travail de communication à destination de la population  a été réalisé et est toujours réalisé : rédaction d’un dossier très complet Covid-19 dans le Rebecq à la Une, gestion de la page Facebook…

Nous avons de nombreux contacts avec les services du gouverneur concernant les mesures prises et à prendre, la distribution des maques aux intervenants de première ligne… mais aussi avec la zone de police et entre les 4 bourgmestres de l’ouest. Nous travaillons également de concert avec le CPAS dans la recherche de moyens et de solutions.

De façon générale, on peut dire que les premières semaines ont été particulièrement intenses, car il a fallu gérer de nombreuses choses simultanément souvent dans l’urgence et en ayant pas toujours toutes les réponses à nos questions ; situation qui se reproduit après chaque Conseil National de Sécurité, car nous devons gérer la mise en pratique sur le terrain des décisions prises.

Cela fait maintenant un mois que la population est confinée et que les règles du confinement sont adaptées au fur et à mesure en fonction de la situation. Comment se passe le confinement sur la commune de Rebecq ? Les règles sont-elles bien assimilées et respectées par la population ?

Globalement les mesures de confinement sont bien comprises et respectées par la majorité des Rebecquois, mais il y a toujours une minorité de personnes qui ne veut rien entendre ou qui se croit au-dessus de l’épidémie ou de façon générale au-dessus des lois.

Quels sont les précisions et rappels à l’ordre les plus fréquents enregistrés par la police sur le territoire de la commune ?

La majorité des PV qui ont été dressés sur le territoire de la Commune de Rebecq concernent les articles 5 et 8 de l’arrêté ministériel, à savoir l’interdiction de rassemblements et d’activités publiques et privées et principalement l’obligation de rester chez soi (déplacements non essentiels).

Le port du masque, utile pour certains, inutile pour d’autres. Certaines communes ont pris des initiatives en recommandant le port du masque ou encore en mettant sur pieds des ateliers avec l’aide de volontaires pour fournir des masques à la population. Y a-t-il une réflexion en cours sur le sujet à Rebecq ?

Le Collège avait entamé la réflexion concernant les masques, un dossier était prêt, nous nous étions assurés de pouvoir obtenir un produit conforme en quantité suffisante à un prix concurrentiel, mais étions en attente de la décision du gouvernement fédéral qui avait annoncé à 2 reprises qu’il allait fournir des masques à la population. Celui-ci ayant finalement décidé de ne rien faire, le Collège communal a décidé de commander 25 000 masques en tissu à destination des Rebecquois (2 masques par habitant qui seront distribués gratuitement).

Nous estimons que cette initiative communale est complémentaire aux nombreuses initiatives citoyennes qui existent au sein de la Commune et avons choisi de laisser l’initiative citoyenne aux citoyens de manière à augmenter la disponibilité de masques pour les habitants.

La crise a et aura un impact très important pour certains commerces et entreprises, on pense notamment au secteur de l’horeca, des cafés et bien d’autres encore… Des mesures de soutien ont été annoncées par la Région wallonne en faveur des secteurs impactés, notamment, par la possibilité pour les communes de suspendre certaines taxes. 

Dans un récent communiqué, l’UCM (Union des Classes Moyennes) a pointé du doigt le fait que certaines d’entre elles tardaient à réagir, attendant peut-être d’autres informations ou mesures supplémentaires de la Région ou du Fédéral. Quelle est la position de la Commune de Rebecq à ce sujet, des pistes sont-elles envisagées pour soutenir les commerçants et les entrepreneurs directement impactés sur la commune ?

Le Collège communal a demandé au service taxes de chiffrer et étudier différentes pistes afin de fournir une aide aux commerçants impactés. Les décisions prises seront communiquées en temps utile. Contrairement à d’autres communes, nous n’avons pas annoncé une suppression ou une réduction de la taxe sur les terrasses pour la simple et bonne raison que cette taxe n’existe pas chez nous.


Monsieur le Président, Marino Marchetti,

La presse relate quotidiennement une situation alarmante et critique dans les résidences pour les seniors. Christie Morreale, la ministre de la Santé a également lancé il y a peu un appel aux volontaires pour renforcer le personnel soignant des résidences partout en Wallonie. Quelle est la situation à Rebecq ? Est-ce que les membres du personnel sont en nombre suffisant et disposent-ils des moyens nécessaires en équipement, masques, surblouses, solutions hydroalcooliques… ?

La Résidence est touchée par le coronavirus et nous mettons tout en œuvre pour gérer au mieux cette situation délicate. Au début de la crise, nous avons manqué d’équipements. Nous étions placés en seconde ligne !!! Après des efforts considérables, nous avons du matériel en suffisance, sauf en ce qui concerne les surblouses que nous avons du mal à obtenir. Leur disponibilité s’améliore bien que le stock ne soit pas encore rassurant. Les fournisseurs ne savent pas suivre.

Dans ce cadre, l’aide de bénévoles, et notamment de couturières, nous est précieuse. Au niveau du personnel, nous avons bien entendu du personnel absent. Mais nous avons pu combler ce manque par des augmentations de temps de travail et par l’engagement de jeunes stagiaires.

Comment se porte le moral des résidents et des membres du personnel ?

Une bonne nouvelle : depuis le 21 avril, tous nos résidents et tout le personnel de la Résidence ont pu être testés. Nous pourrons ainsi prendre les mesures adéquates en fonction des résultats. Le moral des résidents n’est pas optimal évidemment. Cet « isolement », à l’intérieur même de la structure, est très lourd à vivre. Nous organisons depuis le début du confinement des vidéos « Skype » avec les familles et maintenant également des liaisons via une tablette connectée. Mais l’absence des proches est impossible à combler… J’admire leur courage. Le personnel est formidable, complètement mobilisé. Leur dévouement ne devra jamais être oublié.

Au sein de chaque commune, il y a des personnes isolées, des personnes ayant besoin d’assistance et d’autres en situation parfois précaire. La Commune et le CPAS arrivent-ils à faire face aux demandes ? Y a-t-il suffisamment de personnel et éventuellement de volontaires, ou d’initiatives citoyennes pour porter assistance à ces personnes dans le besoin ?

L’équipe du service social est aussi, comme tous les services du CPAS, entièrement mobilisée. Nous faisons face aux demandes habituelles et aux nouvelles problématiques qui commencent à arriver vu la crise. Un système de courses pour personnes isolées a été mis en place. Les aides sociales sont accordées et, de manière accrue, les aides alimentaires.

Tout ce qu’il est légalement possible d’entreprendre pour aider les personnes est mis en place. Rien n’est laissé de côté. C’est une priorité et un devoir, en ces temps particulièrement difficiles, d’être aux côtés des citoyens, et en particulier des plus faibles.


RAPPEL concernant les informations à propos de l’épidémie de coronavirus en Belgique

Privilégiez toujours les sites d’informations officiels et les différents canaux de communication de votre administration communale.

Le site officiel dédié à l’épidémie de coronavirus en Belgique est mis à jour très régulièrement. Si vous avez des questions au sujet du coronavirus, vous y trouverez certainement une grande partie des réponses que vous cherchez : https://www.info-coronavirus.be/fr/

Voir plus
La Voix du 1430 - Inscription à la newsletter

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page