ActualitéPolitique

Dans notre série ‘Refaire surface’, la carte blanche du groupe Ecolo

Dans notre série 'Refaire surface', nous avons proposé une carte blanche aux chefs de groupe rebecquois. Découvrez aujourd'hui celle du groupe Ecolo

Le coronavirus et puis, après…?

Cette pandémie nous fait mal, très mal et les souffrances, les morts qu’elle a provoqués nous touchent au plus profond.

Si nous pouvons tirer quelque chose de cette infection, qui a mis le doigt sur les maux dont souffrent nos institutions, ce serait qu’elle serve de déclencheur à un véritable changement de société, une société qui met le vivant en avant et où l’argent ne sert que comme moyen et n’est pas un but en soi.

C’est ce que nous, les écologistes, nous souhaitons depuis plus de 40 ans.

Qu’avons-nous dû changer à nos habitudes ?
Nous avons mené une vie plus simple, faite de plus d’attention aux autres, de plus d’empathie entre nous. Nous nous sommes inquiétés des seniors, des handicapés et des blessés de la vie et avons applaudi les soignants. Nous avons économisé les moyens. Beaucoup d’entre nous sont allés vers les producteurs locaux, se sont peu déplacés, ont retrouvé le plaisir du jardinage.

Et nous aimerions bien que ça continue et qu’on investisse d’avantage dans le renouvelable et le local!

Il ne faut pas revenir aux habitudes anciennes avec ses relents d’autocratie locale ni au train-train journalier. Et pourtant que voit-on ? Une majorité qui, sous le couvert des pouvoirs spéciaux qui leur ont été accordés pour résoudre des problèmes urgents de santé, prend des décisions, scelle des dossiers qui n’ont rien d’urgent, en dehors de tout débat démocratique. En effet, sauf le bon vouloir de cette majorité, les citoyens ne peuvent connaître des décisions du collège communal qu’en séance du conseil lorsque l’opposition l’interpelle. Or il n’y a plus de conseil.

On sent les forces économiques qui piaffent d’impatience, prêtes à relancer, sans trop de précautions, la machine «production-consommation-pollution» qui n’est pas étrangère, pourtant, à la crise que nous connaissons.

Nous vous invitons tous à garder votre bon sens et à réfléchir à la possibilité d’un futur différent, qui donne une dimension humaine à la vie de tous les jours. Cette crise nous a obligés à poser des jalons. Gardons le cap !


Publier, c’est revivre ! Publier, c’est refaire surface !
C’est sur cette inspiration que nous avons proposé aux différents chefs de groupe rebecquois, de rédiger une carte blanche en cette période troublée et incertaine dans laquelle nous naviguons
https://www.lavoixdu1430.be/rebecq/actualite/publier-cest-revivre-publier-cest-refaire-surface/

Rendez-vous demain pour la carte blanche du groupe Ensemble (ECA)


RAPPEL concernant les informations sur l’épidémie de coronavirus en Belgique

Privilégiez toujours les sites d’informations officiels et les différents canaux de communication de votre administration communale.

Le site officiel dédié à l’épidémie de coronavirus en Belgique est mis à jour très régulièrement. Si vous avez des questions au sujet du coronavirus, vous y trouverez certainement une grande partie des réponses que vous cherchez : https://www.info-coronavirus.be/fr/

Voir plus
La Voix du 1430 - Inscription à la newsletter

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page